S'identifier - Contact

PRIER LE ROSAIRE

Extrait de l'homélie du pape le 15 août

Par afs • Religion • Vendredi 06/09/2013 • Version imprimable

   Le passage de lApocalypse présente la vision de la lutte entre la femme et le dragon.
  La figure de la femme, qui représente l'Église, est d'un côté glorieuse, triomphante, et de l'autre, encore en travail. Telle est en effet l'Église : si elle est déjà associée au ciel à la gloire de son Seigneur, elle vit continuellement dans l'histoire les épreuves et les défis que comporte le conflit entre Dieu et le malin, l'ennemi de toujours. Et dans cette lutte que les disciples de Jésus doivent affronter - nous tous, nous, tous les disciples de Jésus nous devons affronter cette lutte - Marie ne les laisse pas seuls; la Mère du Christ et de l'Église est toujours avec nous. Toujours elle marche avec nous, elle est avec nous. Marie aussi, en un certain sens, partage cette double condition. Naturellement, elle est désormais une fois pour toute, entrée dans la gloire du ciel. Mais cela ne signifie pas qu'elle soit loin, qu'elle soit séparée de nous; au contraire, Marie nous accompagne, elle lutte avec nous, elle soutient les chrétiens dans le combat contre les forces du mal. La prière avec Marie, en particulier le Rosaire - écoutez bien : le Rosaire. Est-ce que vous priez le Rosaire tous les jours? Je ne sais... (La foule crie : oui). C'est sûr? Eh bien, la prière avec Marie, en particulier le Rosaire a aussi cette dimension "agonistique", c'est à dire de lutte, une prière qui soutient dans la bataille contre le malin et ses complices. Le Rosaire aussi nous soutient dans la bataille.


Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques