S'identifier - Contact

Aimer mon prochaine comme moi-même … pour l’amour de Dieu

Par afs • Politique et société • Vendredi 02/02/2018 • Version imprimable

Il faut que ce soit un homme politique qui rappelle des vérités de bon sens… et de foi ! Ainsi, aux donneurs de leçons laïco-mondialo-immigrationnistes, aux autorités religieuses qui rappellent que l’accueil du migrant est un acte d’amour, le président de la Hongrie, Viktor Orban, leur assène, lors de ses vœux à la nation :

Le christianisme est une culture et une civilisation (…). La culture chrétienne définit notre morale quotidienne (…). S’aimer soi-même signifie aussi protéger ce que nous sommes et qui nous sommes, ce que nous aimons, notre pays, notre nation, notre famille, la culture hongroise et la civilisation européenne.

 

Le « devoir moral et politique » que dicte à notre pays[1] la religion laïque et franc-maçonne sous prétexte du « droit d’asile » n’a aucune consistance face à l’argumentation du président de la Hongrie.

 

Aimer… c’est vouloir le bien. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». « Charité bien ordonnée commence par soi-même », dit le proverbe. « Commence » ne signifie pas qu’elle s’arrête à soi-même. Il y a un ordre à respecter. 

 

Si elle est correctement ordonnée, elle conduit au prochain dont il est alors possible de prendre soin. Ce qui doit être fait, car « celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? » (Jn 4, 20), mais dans les limites opportunément rappelées par V. Orban.

 

YT



[1] Présentation des vœux 2018 d'E. Macron

Publications de l’AFS sur l’immigration

- Immigration, approche chrétienne (sup 101) M. Berger. 102 p. 10 € 2 €

Une approche chrétienne du problème de l'immigration comporte plusieurs volets selon que l'on considère les comportements personnels, l'activité de groupes ou associations, l'action de l'Etat, l'action missionnaire.

Notre but est essentiellement de dégager les principes directeurs d'une politique de l'immigration pour aujourd'hui en France. Ce qui exige d'abord une connaissance du contexte, des dossiers, des chiffres (démographie, islam, racisme, identité nationale.), car trop souvent les vues généreuses ou les bons sentiments prévalent sur une analyse rigoureuse ; il faut ensuite clarifier les notions d'insertion, d'intégration, d'assimilation. C'est alors que peut être proposée une approche chrétienne du problème politique de l'immigration : elle repose sur le droit naturel et doit garantir le bien commun de la société française. Si cette politique doit être orientée vers l'assimilation et comporte des mesures d'encadrement du flux migratoire ainsi que des mesures d'ordre public, elle suppose parallèlement que soit apportée, à l'extérieur, une réelle aide au Tiers Monde et que soit favorisée, à l'intérieur, le développement des familles françaises.

 

-          Immigration, une approche catholique.

 

Hors publications AFS (quantité limitée)

- Immigration et nationalité, quelles réponses. DMM. 5 €

- La France aliénée. Le triple crime de notre politique d’immigration et d’intégration. P. Lambert. Godefroy de Bouillon. 20 € 10 €

- Le soi-disant anti-racisme. J. Madiran, GP Wagner, J Monnerot. Itinéraires. 7 €


Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques