S'identifier - Contact

LE PROBLÈME DES RETRAITES

...face à la société des "3 trente"


Une brève étude de Rémi Fontaine.

En vente à l'AFS ................1 €

Par afs • Vie • Jeudi 27/11/2014 • Version imprimable

L'AVORTEMENT:

MENSONGES ET VÉRITÉS CACHÉES

La pratique de l'avortement rencontre de plus en plus d'opposition :

→ plus
Par afs • Vie • Jeudi 02/10/2014 • Version imprimable

Alliance VITA ; une association qui dérange

Elle est attaquée (et se défend) mais développe son action

Une calomnie
→ plus
Par afs • Vie • Samedi 31/05/2014 • Version imprimable

INFANS CONCEPTUS PRO NATO HABETUR...

L'ENFANT CONÇU SERA CONSIDÉRÉ COMME NÉ...


1/2 + 1/2 +1 = 2

    A la mi-décembre, le Conseil d’Etat  a pris une décision qui, au delà  des "droits acquis", de la législation et de sordides calculs, confirme l’adage romain :
                                      « Infans conceptus pro jam nato habetur », « L'enfant conçu sera considéré comme né, chaque fois que c’est à son avantage »… quoties de commodis ejus agitur .
   Ou, si l’on considère les calculs de la juridiction administrative, à l’avantage de sa génitrice.

   Dans le cas d’espèce, une fonctionnaire, « assurait avec son concubin la garde alternée des deux enfants de celui-ci ». Enceinte, elle invoque le droit à un congé maternité prolongé, soit vingt six semaines. Refus de l’administration : au motif qu’il faut élever deux enfants. Or, du fait de la garde alternée, elle n'en élève que deux fois un demi (sic !).
 Le Conseil d'État revient sur la décision considérant que, bien que n’assurant la garde que de deux moitiés d'enfant, la plaignante  assume  « déjà, pendant sa grossesse, la charge d'au moins deux enfants ». Soit ½ + ½ + 1 (en gestation).

   Elle est donc en droit de demander  à « bénéficier du congé de maternité de vingt-six semaines » prévu par l'article L. 331-4 du code de la sécurité sociale.
    Le foetus est donc bien un être humain à part entière, comptant pour UN.
    Le fisc devrait réviser la question des 1/2 parts, pour satisfaire à la cohérence législative et règlementaire !

(Décision n° 367653 lundi 16 décembre 2013).

 



Par afs • Vie • Mercredi 05/02/2014 • Version imprimable

Communiqué par le docteur DOR

Lettre ouverte à Mme Muniain, aux Evêques et Archevêques, et à Sa Sainteté le Pape

En hommage aux petites brebis perdues.
→ plus
Par afs • Vie • Jeudi 12/12/2013 • Version imprimable

Les dérives de l'euthanasie

diffusion "interdite"

Mots-clés : ,

 
→ plus
Par afs • Vie • Mercredi 16/10/2013 • Version imprimable

DÉPISTAGE GÉNÉTIQUE

LA BOÎTE DE PANDORE EST OUVERTE !

→ plus
Par afs • Vie • Lundi 22/07/2013 • Version imprimable

Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques