S'identifier - Contact

Les dérives de l'euthanasie

diffusion "interdite"

Par afs • Vie • Mercredi 16/10/2013 • Version imprimable

Mots-clés : ,

 

La revue de presse de généthique du 16/10/2013 nous informe[1] :

Pierre Barnérias a filmé pendant plus d’un an des patients hospitalisé en soins palliatifs. Il en avait tiré un film en 2010. Il a ensuite voulu savoir comment les choses se passaient dans les pays où l’euthanasie était autorisée. Il a commencé son enquête sans a priori, avec l’envie de comprendre.

Il a rencontré, en Belgique,  une personne, initialement favorable à l’euthanasie mais dont la mère avait été euthanasiée alors qu’elle n’était pas malade. Son film montre qu’en Belgique, l’application de l’euthanasie n’est pas exempte de dérives par suitre de l’absence de contrôle effectif des euthanasies pratiquées, en dépit de la commission fédérale.

P. Barnérias a aussi précisé qu’aucune chaîne de télévision n’a accepté de diffuser son film et donc de la financer.
Il faut cacher les informations qui dissuaderaient les personnes de suivre les orientations de la politique de mort.



[1] Cf. : La-croix.com (Marine Lamoureux) 15/10/2013


Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques