S'identifier - Contact

COLONISATION DE LA FRANCE

Par afs • Histoire • Lundi 09/09/2013 • Version imprimable

 


    La France est née d’un territoire et d’un peuple qui ont accepté d’être colonisés.
    Ce peuple a longtemps honoré ses colonisateurs politiques, ses colonisateurs culturels, ses colonisateurs militaires (malgré la cruauté de Jules César à l’égard de Vercingétorix).
    Il a tenu à honneur et non à honte d’être gallo-romain puis francisé. Par sa romanité acceptée, il a reçu sa grécité ; en langue latine et en langue grecque il a reçu la religion chrétienne.
   Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, ses élites (et par suite, indirectement lui-même) étaient éduquées par la culture gréco-latine, à laquelle il n’avait pas cessé de « reconnaître le mérite de son avancement » et dont il s’efforçait toujours d’ « étendre l’influence à tous les domaines ».

Jean Madiran, « Une civilisation blessée au cœur », p 30


Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques