S'identifier - Contact

La bataille de Poitiers en 732 : mythe ou réalité

Comment on falsifie l'Histoire

On se demande quelques fois pourquoi de soi disant savants travestissent l’histoire de France. Il est vrai que cela leur est d’utant plus facile que les contemporains jeunes et moins jeunes ne l’ont jamais étudiée convenablement. Le site Polémia  donne opportunément une réfutation à une œuvre d’imagination qui se prétend rectificative de l’histoire mais qui est destinée à abaisser l’image de nos ancêtres aux yeux de leurs descendants actuels    1
→ plus
Par afs • Histoire • Lundi 04/05/2015 • Version imprimable

POUR LA FRANCE... " les voies de la grâce "

   L'actualité ne cesse d'attirer notre attention sur la journée de ceci, la journée de cela, l'anniversaire de tel ou tel homme prétenduement célèbre, de tel événement ayant joué un grand rôle dans l'histoire de notre pays.  Il est d’autres anniversaires dans notre histoire, qui correspondent à des moments de joie et de fierté et qui pourtant n'occupent qu'une place limitée dans notre mémoire collective. Parmi ceux-ci, le trois-cent-soixante quinzième anniversaire du voeu de Louis XIII, c’est-à-dire de la consécration de la France à la Vierge-Marie. C’est en effet en 1638 que le roi prit " la Très Sainte et Très Glorieuse Vierge pour Protectrice spéciale de son Royaume ", déclaration enregistrée aussitôt par le parlement de Paris.
→ plus
Par afs • Histoire • Mercredi 11/09/2013 • Version imprimable

COLONISATION DE LA FRANCE

 


    La France est née d’un territoire et d’un peuple qui ont accepté d’être colonisés.
    Ce peuple a longtemps honoré ses colonisateurs politiques, ses colonisateurs culturels, ses colonisateurs militaires (malgré la cruauté de Jules César à l’égard de Vercingétorix).
    Il a tenu à honneur et non à honte d’être gallo-romain puis francisé. Par sa romanité acceptée, il a reçu sa grécité ; en langue latine et en langue grecque il a reçu la religion chrétienne.
   Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, ses élites (et par suite, indirectement lui-même) étaient éduquées par la culture gréco-latine, à laquelle il n’avait pas cessé de « reconnaître le mérite de son avancement » et dont il s’efforçait toujours d’ « étendre l’influence à tous les domaines ».

Jean Madiran, « Une civilisation blessée au cœur », p 30


Par afs • Histoire • Lundi 09/09/2013 • Version imprimable

ANTICATHOLIQUE parce que ANTIFRANÇAIS

ou ANTI-FRANÇAIS  parce que ANTI-CATHOLIQUE  


Au lendemain de la guerre de 1870, voulant empêcher la France de se relever de ses désastres, Bismark donnait par une lettre du 16 novembre 1871, les instructions suivantes à l'ambassadeur d'Allemagne à Paris, M. d'Arnim:
    
      " Une politique catholique de la France lui donnerait une grande influence en Europe et jusque dans l'Extrême-Orient; le moyen de contrecarrer son influence au profit de la nôtre, c'est d'abaisser le Catholicisme et la Papauté, qui en est la tête; si nous pouvons atteindre ce but, la France est à jamais annihilée.
     J'entreprends contre l'Église catholique une guerre qui sera longue et terrible. Il le faut pour achever d'abaisser la France. Entretenez dans les feuilles radicales françaises la peur de l'épouvantail clérical, en faisant propager les calomnies ou les préjugés qui ont fait naître cette peur. Faites aussi souvent parler dans ces feuilles des dangers de la réaction et des empiètements du clergé ! Ces balivernes ne manquent jamais leur effet sur les races ignorantes.
     Mettez tous vos soins à entretenir cet échange de services mutuels entre les républicains et nous: c'est la France qui en paiera les frais.
"
(Journal Officiel du 7 avril 1911, Sénat).

     130 ans après, la France, sourde aux appels répétés du Ciel, infidèle aux engagements de son baptême, semble bien annihilée. Mais c'est sans compter la prophétie de St RémI...

Par afs • Histoire • Mercredi 31/07/2013 • Version imprimable

RÉHABILITATION du TRAVAIL MANUEL

     Héraclite, un païen, disait qu'il y a quelque chose de divin dans le geste du menuisier qui pousse le rabot sur son établi.
     Quelque siècles après lui, sa parole se réalisait à la lettre, lorsqu'on vit à Nazareth, dans l'atelier de Joseph le charpentier, sous les yeux de Marie, sa mère, un jeune adolescent qui s'appelait Jésus pousser avec ardeur le rabot familial.
     Dieu lui-même s'était fait ouvrier et réhabilitait ainsi le travail manuel que les païens réservaient aux esclaves et à la lie du peuple.

Par afs • Histoire • Lundi 29/07/2013 • Version imprimable

PIE XII & LES JUIFS

pour en finir avec le mensonge

 Du 'gratuit' Direct Matin, n° 1323 du mercredi 26 juin 2013, page 31, sous la plume de Defendente Génolini, sous la rubrique éphéméride du 26 juin :

" En 1943, Radio Vatican déclare que " Quiconque établit une distinction entre les juifs et les autres "hommes est un infidèle et se trouve en contradiction avec les commandements de Dieu. La paix "dans le monde, l'ordre et la justice seront toujours compromis tant que les hommes pratiqueront "des discriminations entre les membres de la famille humaine".
"   Un avertissement clair pour tous les chrétiens dont le New York Times se fait l'écho le lendemain "aux Etats-Unis. Radio Vatican émettait alors en quatre langues. Joseph Goebbels ordonna le "brouillage de toutes les émissions en Allemagne, sans pouvoir ralentir les messages du Vatican..."
 
   Merci à l'auteur de ces lignes de sa contribution à rétablir la vérité sur le prétendu silence de Pie XII et de l'Eglise. 

Par afs • Histoire • Mercredi 26/06/2013 • Version imprimable

Recherche


Archive : tous les articles

DOCTRINE SOCIALE DE L'ÉGLISE


PHILOSOPHIE


Toutes les rubriques